terça-feira, 10 de junho de 2008


Ai, ainda bem que neste começo de verao coberto cos encaixes de um suave frio interior descobrimos maravilhados, durante os desesperantes periplos de terceiros ciclos caminho da eternização, cousas destas e de repente tudo merece a pena:

Un grand orage éclate dans la glace à trois faces
Avec toutes les flammes de la joie de vivre
Tous les éclairs de la chaleur animale
Toutes les lueurs de la bonne humeur
Et donnant le coup de grâce à la maison désorientée
Incendie les rideaux de la chambre à coucher
Et roulant en boule de feu les draps au pied du lit
Découvre en souriant devant le monde entier
Le puzzle de l'amour avec tous ses morceaux
Tous ses morceaux choisis choisis par Picasso
Un amant sa maîtresse et ses jambes à son cou
Et les yeux sur les fesses les mains un peu partout
Les pieds levés au ciel et les seins sens dessus dessous
Les deux corps enlacés échangés caressés
L'amour décapité délivré et ravi
La tête abandonnée roulant sur le tapis
Les idées délaissées oubliées égarées
Mises hors d'état de nuire par la joie et le plaisir
Les idées en colère bafouées par l'amour en couleur
Les idées terrées et atterrées comme les pauvres rats de la mort sentant venir le bouleversant naufrage de l'Amour
Les idées remises à leur place à la porte de la chambre à côté du pain à côté des souliers
Les idées calcinées escamotées volatilisées désidéalisées
Les idées pétrifiées devant la merveilleuse indifférence d'un monde passionné
D'un monde retrouvé
D'un monde indiscutable et inexpliqué
D'un monde sans savoir-vivre mais plein de joie de vivre
D'un monde sobre et ivre
D'un monde triste et gai
Tendre et cruel
Réel et surréel
Terrifiant et marrant
Nocturne et diurne
Solite et insolite
Beau comme tout.

Jacques Prévert


[Imagem]

5 comentários:

X disse...

Et roulant en boule de feu les draps au pied du lit
:)

Kaplan disse...

laisser faire, laisser passer, madame!

La queue bleue disse...

Je suis desolée que ma maîtrisse de la langue française [pas de mon français :P ] c'est pas sufissante pour vous répondre proprement...
Enfin, je roule tout ce que je peux et laisser passer est ma spécialité...
Hehe

Perry disse...

Alonsanfán de la patriiiiii!
A suspies, pero no he entendido na del franchute :P

La queue bleue disse...

:P
Tranquilo, Perry, o único que hai que saber do francês para sobreviver é aquilo de voulevuvucucheravecmuá :P